All'indice di Fun Science Gallery

Tôt ou tard ce site ne serà plus accessible.
Son contenu èst disponible à la nouvelle adresse www.funsci.it où son activité aura une suite.

RENSEIGNEMENTS SUR LA FUN SCIENCE GALLERY
(Retour à la Table des Matières)


DONNEES ET STATISTIQUES

Fondation de la Fun Science Gallery 30 juin 1995
Siège Pianoro (Bologna) - Italie
Code Postal 40065
Adresse http://www.funsci.com/
Courriel
Nombre visiteurs ---
Nombre de visiteurs par jour
(distinct hosts served)
environ 8000 en hiver, 5000 en été

 

 
Provenance des visiteurs de la Fun Science Gallery   (%)
USA 50
Italie 14
Reste d'Europe 9
Canada 5
Australie 3
Reste du monde 19
 
Occupation des visiteurs de la Fun Science Gallery   (%)
Professionnels 31 (chercheurs, docteurs, technologues, etc)
Enseignants 29
Élèves 21
Autres 19


ORIGINE, MOTIVATION, BUTS

Résumé: La Fun Science Gallery (FSG) est née en 1995. Son but est de proposer des activités pratiques destinées aux Scientifiques Amateurs, mais propices aux activités scolaires. En effet, les activités pratiques remplissent d'importantes fonctions didactiques : elles facilitent la compréhension de concepts abstraits et motivent les jeunes à s’ouvrir aux sciences. De plus, elles permettent d’observer le monde tout en favorisant le travail d’équipe à travers le jeu. En outre, les articles de la FSG cherchent à revaloriser les matières scientifiques, souvent rendues ennuyeuses par les cours magistraux.

Les débuts de la Fun Science Gallery :
En 1993 et en 1994, une revue scientifique italienne Scienza & Vita a publié quelques articles à caractère pratique. Peu de temps après, leur auteur a inauguré Fun Science Gallery, un site Internet dédié aux scientifiques amateurs. Ce site est apparu sur la toile le 30 juin 1995. Il était initialement hébergé chez CINECA, un centre informatique de Bologne, en Italie. L'année suivante, le site a été déplacé chez Best Internet Communications, en Californie, où il a obtenu une meilleure visibilité auprès du public américain. En octobre 1998, le site a trouvé un nouvel espace chez Addr.Com Web Hosting Services (Pacific Tech), localisé à San Francisco, aux États-Unis. Enfin, depuis qu’un nom de domaine Internet lui a été attribué, il est possible d’accéder au site grâce à l’adresse suivante: http://www.funsci.com/

Que propose la Fun Science Gallery?
Notre site met de l’avant des activités et des expériences pratiques telles que la fabrication d’instruments et la réalisation d’expériences scientifiques. Peu importe l’activité, nous nous efforçons de fournir toutes les informations et les directives nécessaires à la construction d’instruments parfaitement fonctionnels et à l’exécution d’authentiques activités de recherche

À qui s'adresse ce site?
La Fun Science Gallery vise avant tout les scientifiques amateurs, soit les garçons, les filles et les adultes curieux et fascinés par la nature, la science et la technologie. Elle s'adresse aussi aux professeurs. En effet, comme nous sommes convaincus que les activités pratiques peuvent remplir d'importantes fonctions didactiques, nous essayons de produire des articles directement reliés aux programmes scolaires.

Le but de nos articles :
Selon certains, nos expériences devraient s’adresser à un public de jeunes enfants. Selon d’autres, surtout des garçons et des filles qui dédaignent ce type d'activité, nous devrions proposer des expériences qui contenteraient leurs enseignants, mais qui seraient réalisables en une trentaine de minutes. D'autres encore préfèreraient que nous leur vendions des appareils tout faits. Nous, nous adoptons une approche différente. Nous croyons que la plupart des jeunes aiment les activités manuelles et que beaucoup d'entre eux sont dotés d'une curiosité innée du monde qui les entoure. Il y a donc beaucoup de jeunes et d'adultes qui ne se contentent pas de projets trop simples ni d'instruments déjà faits et qui préfèrent découvrir l’Univers grâce à des expériences. Ces personnes ne demandent rien de mieux que des projets relativement exigeants qui les poussent à relever des défis, et par lesquels ils peuvent satisfaire leur créativité. Le but de nos articles est donc d’informer ces lecteurs, ceux que nous avons définis comme étant des scientifiques amateurs.

Malgré cette orientation, nous cherchons aussi à éveiller l’intérêt des jeunes enfants et des plus réticents. En effet, nos projets ne sont pas tous compliqués et n’exigent pas l’usage d'instruments spécialisés. Nos articles proposent souvent des projets de complexité progressive, c'est à dire que les premiers sont simples et que le niveau de difficulté augmente petit à petit. De cette façon, chacun peut s'engager comme bon lui semble. Nous savons aussi que l'appétit vient en mangeant et nous comptons sur la véracité de ce proverbe! Nous savons que les filles et les garçons, forts de leur succès et des connaissances acquises lors de la construction d’un télescope simple, fabriqué avec des verres de lunettes et des tubes de carton, progresseront vers un projet plus difficile tel la réalisation d’un télescope muni d’un objectif achromatique et de tubes de métal. Chacune de ces étapes aide au développement des compétences tant techniques que cognitives, ce qui permet aux jeunes d'accomplir d'authentiques bonds vers l’avant. Il s'agit d'un processus d'apprentissage de techniques et de connaissances comme celui décrit par Jean Piaget. Ce processus permet aux jeunes d’accroître leurs connaissances et d’acquérir des aptitudes manuelles ainsi que de l’assurance, ce qui est une étape importante de l’adolescence.

De nombreuses personnes croient que les pages Internet devraient être courtes. Contrairement à cette tendance, nos articles sont souvent très longs. Pourtant, certains lecteurs nous écrivent pour nous demander d'ajouter de l’information. Pour venir à l'encontre d'un public hétérogène, nous avons préparé des listes d’expériences simples qui ne sont décrites que brièvement. Nous devons aussi avouer que la tendance d'en reprendre quelques uns et de mieux les développer est forte. En effet, sur chaque apparemment petite expérimentation on pourrait écrire un livre.

Limites de l’enseignement traditionnel :
Nous avons compris l'importance de la pensée abstraite depuis la Grèce ancienne. Cette découverte a permis à l'humanité d'accomplir de grands progrès, mais elle a aussi causé la dévalorisation des aptitudes pratiques, artistiques et techniques, ce qui a eu d’importantes répercussions sur l'expression de notre nature. Il ne faut pas oublier que nos capacités manuelles, comme beaucoup d'autres de nos facultés liées aux activités pratiques, aux sens et aux émotions, ont des racines anciennes et profondes. Nous croyons que plusieurs zones de notre cerveau gèrent différentes fonctions et capacités, et que chacune d'entre elles possède son intelligence et sa mémoire. L'homme n'est pas qu’un être pensant et n’est pas limité au langage; c’est plutôt un ensemble harmonieux constitué de beaucoup de fonctions. La surévaluation de la pensée a causé une sous évaluation proportionnelle de toutes le autres facultés. Il en résulte que nous nous fions presque exclusivement au langage pour la transmission du savoir.

Beaucoup d'enseignants tendent à ne donner que des leçons magistrales, ce qui rend les matières enseignées ennuyeuses, abstraites et complexes. Ceci affecte particulièrement les filles et les garçons ayant un déficit d’attention ou des troubles du langage tels que la dyslexie, les difficultés d’expression ou les déficiences liées à la compréhension du langage parlé. Les sciences sont vidées de leur nature si elles ne sont pas accompagnées d’expériences pratiques. En effet, les jeunes ont besoin de les expérimenter et de les vivre pleinement. De plus, tous les jeunes, pas seulement ceux qui souffrent de troubles du langage, ont tendance à s'ennuyer et à manquer d'intérêt dans les cours magistraux. Beaucoup d'entre eux arriveront à l'âge adulte désintéressés des matières enseignées sans vie et étudiées sans intérêt. Cette manière abstraite et soporifique de transmettre le savoir est aussi peu efficace, car elle produit un nombre élevé d'échecs scolaires.

Quantité d’étudiants dont les l’aptitudes linguistiques et la capacité d'abstraction sont inférieures à la moyenne sont dits immatures. Ce jugement ne tient pas compte du fait que notre espèce est non seulement celle dont la maturation des jeunes est la plus lente, mais aussi celle dont les capacités atteignent le plus haut niveau. Il est donc précoce de dire qu'un enfant immature n'atteindra jamais des capacités d'abstraction suffisantes. Il peut même être vrai tout le contraire, comme l’ont démontré de nombreux savants dont Einstein qui a commencé à parler plutôt tard dans son enfance. Il est dommage de cataloguer ces jeunes à cause de jugements simplistes et hâtifs et de les priver de leur droit à l'éducation. Finalement, ceux qui éprouvent des difficultés d’apprentissage sont souvent dotés de bonnes capacités pratiques. Une approche qui prévoirait des activités pratiques leur donnerait la chance d'apprendre de leur manière, ce qui raviverait leur intérêt pour les autres matières et améliorerait leurs résultats.

Avantages des activités pratiques :

- Les aptitudes manuelles sont plus anciennes et mieux gérées que les aptitudes linguistiques
À la différence des compétences linguistiques, acquises relativement récemment par notre espèce, les aptitudes manuelles de l'homme sont très anciennes et s'expriment beaucoup plus facilement. Les activités pratiques ont l'avantage d’exercer beaucoup de nos facultés, en plus de celles liées au langage. Grâce à elles, les élèves se sentent impliqués, ce qui renforcit les leçons. De plus, les activités pratiques stimulent de nombreuses formes de mémoire, dont la mémoire visuelle, la mémoire liée à l'usage des mains, la mémoire sensorielle et celle des émotions. De cette façon, des images ou d’autres formes de souvenirs sont associées aux connaissances abstraites, ce qui en favorise la mémoire. Il est donc possible d’affirmer que les connaissances ne sont pas vraiment assimilées tant qu’elles n'ont pas été expérimentées. Ou bien, si vous préférez, les activités dont on fait l’expérience s'enracinent beaucoup mieux dans la mémoire et fournissent une base solide sur laquelle on peut se fier.

- L’interaction avec la réalité permet de mieux la comprendre.
Lorsqu'on construit un instrument, on comprend son fonctionnement. Pareillement, on observe les lois de la physique en effectuant des expériences scientifiques. Les observations ainsi faites peuvent ensuite être approfondies et analysées théoriquement. Les activités pratiques sont donc des activités cognitives au même titre que les activités théoriques. Elles fournissent aussi les données fondamentales nécessaires à l’induction, au bon jugement et à la synthèse. Les activités pratiques permettent une meilleure compréhension des concepts abstraits et en facilitent l'apprentissage.

L'introduction des ordinateurs dans les écoles ne devrait pas remplacer les expériences scientifiques. Par exemple, il existe des programmes qui reproduisent des lois de la physique comme la chute des corps. Nous ne croyons pas que l’expérience de la physique devrait se faire par l'ordinateur. Les expériences doivent être accomplies, pas simulées. Les enfants passent déjà beaucoup de temps à regarder la télévision, et le monde qu’ils y découvrent tend à se substituer à la réalité. Les jeux vidéo, eux, remplacent de plus en plus les sports. Si on en vient à tout expérimenter sur l'ordinateur, quel rôle jouera la réalité?

- Capacité de passer de la théorie à la pratique.
Les activités de laboratoire, telles que la fabrication d’appareils et de machines, nous permettent d’interagir avec l’Univers. Elles favorisent la connaissance des propriétés des matériaux et des moyens utilisés pour les manipuler, tout en nous informant sur nos capacités de mener à bien des projets. De plus, grâce à elles, nous pouvons plus facilement établir un lien entre la théorie et la pratique. Un enseignement exclusivement magistral forme de futurs adultes qui seront incapables de sortir de la sphère théorique et qui éprouveront des difficultés à mettre en œuvre leurs connaissances. Tristement, l'école fournit souvent un enseignement presque exclusivement théorique. Ainsi, lorsque les élèves sont confrontés à de vrais problèmes, ils éprouvent des difficultés à mettre en pratique les connaissances acquises à l’école et à les intégrer de manière productive.

- L’apprentissage par le jeu.
Les activités pratiques nous conviennent si bien que nous y participons souvent par simple plaisir. Leur coté amusant captive l'intérêt des jeunes et les rend plus attentifs durant les périodes d’enseignement théorique. Les activités pratiques ont aussi l’avantage d’inciter les élèves démotivés à participer aux leçons et de stimuler les participants à approfondir leurs connaissances dans le domaine en question.

- Le travail de groupe.
Les activités pratiques se prêtent facilement au travail de groupe. Elles peuvent fournir de précieuses occasions aux adultes désireux d’interagir et de communiquer de manière constructive avec leurs enfants. Elles pourraient aussi permettre l’organisation, dans les écoles, de groupes de travail composés d’élèves, d’enseignants, d’experts et de volontaires.

- La redécouverte de l’aspect fascinant de notre monde.
Connaître signifie créer dans la pensée un modèle de la réalité. Comme l'école ne propose souvent que des modèles théoriques du monde qui nous entoure, elle peut le ternir aux yeux des élèves. En effet, nous sommes habitués à des expériences beaucoup plus vives, composées d'images (perçues en trois dimensions), de sons, d'odeurs et d’autres stimuli qui provoquent des émotions et qui renforcent notre capacité de percevoir l’aspect poétique des choses. L'interaction directe avec la réalité suscite aussi des réactions qui nous parviennent du plus profond de notre âme et qui ne peuvent être déclenchées par un simple discours.

Les expériences et les activités pratiques proposées dans nos articles favorisent l'acquisition d'une image plus vivante et complète de la réalité. De plus, les articles de la Fun Science Gallery cherchent à mettre de l’avant certains aspects fascinants de l’Univers en proposant des activités dont le but est d’en motiver l'exécution et dans l'espoir de récupérer les matières de la connaissance scientifique et la réalité même aux yeux des jeunes. La nature est riche de merveilles et d’occasions d’en prendre conscience. Il faut redécouvrir cette dimension du monde et éviter les formes d'enseignement qui momifient la réalité. Le monde n’est pas réductible à ses seules représentations linguistique ou mathématique. Il faut aussi s’abstenir d’en étouffer les mystères avec trop de conventions et de monotonie. Les articles de la Fun Science Gallery s'efforcent de montrer que notre entourage n’est ni banal ni escompté. Au contraire, nous avons à notre disposition de vastes et fascinants horizons qui ne demandent qu’à être découverts.

- Une didactique plus équilibrée.
Nous sommes convaincus qu'un meilleur équilibre entre les activités pratiques et les activités théoriques aurait l’avantage de récupérer les jeunes souffrant de troubles d’apprentissage. De plus, cet équilibre permettrait de rendre l’école plus vivante, simple et agréable pour les élèves, les parents et les enseignants.

Revalorisation de la connaissance scientifique.
Tous les jours, la science cède du terrain aux savoirs concurrents comme les croyances religieuses, magiques et pseudo scientifiques. La Fun Science Gallery s'efforce de revaloriser les sciences auprès de ses lecteurs. D’après nous, les sciences sont une description vivante de la réalité plutôt qu’une description soporifique issue de vieux livres incompréhensibles, comme le laissent croire trop de personnes.

La promotion d’une connaissance générale et d’une pensée libre.
Avec notre article Labyrinthes de la Pensée, nous établissons un lien entre les sciences et les autres matières, tout en cherchant à promouvoir la pensée critique.

La promotion du respect de l’environnement.
Notre environnement est menacé par les activités qui sont trop fréquemment accomplies sans les précautions nécessaires. Par nos articles, nous cherchons à générer une sensibilisation accrue aux problèmes qui affligent l'environnement et à inciter le respect de toutes les formes de vie. Nous tentons aussi de proposer des moyens pour protéger la nature.

Objectifs de la Fun Science Gallery.
Nous nous sommes fixé comme objectif la production d’une revue scientifique en ligne. Cette dernière est principalement destinée à ceux qui aiment accomplir des activités pratiques, mais elle s’adresse aussi à tous ceux qui prennent plaisir à lire ou à écrire des articles scientifiques. Par le fait même, nous espérons fournir un outil efficace pour l’enseignement des sciences.


Données pour d'éventuelles liens

Si vous voulez insérer un lien à la Fun Science Gallery sur votre site, nous vous en remercions. Vous trouverez des informations qui pourraient vous servir dans les lignes qui suivent :

Adresse : http://www.funsci.com/
Courrier électronique :

Brève description du site :

La Fun Science Gallery explique comment fabriquer des instruments scientifiques et effectuer des expériences scientifiques amusantes. Ce site Web est dédié aux scientifiques amateurs, mais est aussi utile aux enseignants.

Autres descriptions:

Le site du Scientifique Amateur

Instruments et expériences scientifiques pour le Scientifique Amateur

La Fun Science Gallery propose des projets amusants pour aider les jeunes à découvrir les sciences.

Une collection d'instruments à construire et d’expériences scientifiques à effectuer par soi-même. Chaque projet est accompagné de beaucoup d'images et de figures.

Fabrique un microscope et un télescope! Description de nombreux instruments que tu peux fabriquer et de beaucoup d’expériences que tu peux réussir par toi-même.

Ce site est dédié à la science amusante. Beaucoup d’activités y sont proposées. Par exemple, en plus de vous expliquer le fonctionnement d’un microscope, on vous fournit les instructions nécessaires pour en construire un!

Vous trouverez dans ce site une collection d'expériences et d’activités amusantes telles que la construction d’un microscope, d’un torquetum, d’un stéréoscope, d’une pile au citron ou à la tomate, etc.

Expériences scientifiques destinées aux Scientifiques Amateurs et aux professeurs. Avez-vous déjà voulu fabriquer un microscope ou un télescope? Que pensez-vous de mettre au point une pile au citron? Si des activités de ce genre vous intéressent, alors ce site est pour vous!

Dans ce site, vous trouverez des directives vous permettant de construire des instruments scientifiques avec du matériel bon marché et facile à trouver. Grâce à elles, vous pourrez fabriquer des télescopes, des microscopes, des batteries, des torquetums et de nombreux autres instruments. Ce site est amusant et instructif.


Icon 3

Cliquez avec le bouton droit sur l’icône pour la sauvegarder sur votre disque dur.
Si vous êtes intéressé, vous pouvez trouver des icônes plus grandes à plusieurs endroits dans les pages de la FSG.


A la Page d'Accueil  A la Table de Matières de FSG   Au debut de la page