A la table de matières de Fun Science Gallery

Tôt ou tard ce site ne serà plus accessible.
Son contenu èst disponible à la nouvelle adresse www.funsci.it où son activité aura une suite.

LES TABLETTES CUNEIFORMES

G. Carboni, juillet 2005, mis au jour en Janvier 2007
Traduit de l'anglais par David Etcheverry en May 2008

 


Figure 1 – Tablette cunéiforme « faite maison ». On peut voir
dans le coin en haut à droite une écaille qui s'est formée par éclatement pendant la cuisson de la tablette. Les parties
grises correspondent à des zones où le matériau n'a pas
atteint une température suffisante pendant la cuisson.

 

TABLE DES MATIERES

PRESENTATION
TABLETTES EN ARGILE
L'écriture cunéiforme
Matériel
Comment préparer les tablettes
Comment préparer le stylet
Comment écrire sur les tablettes
Comment conserver les tablettes
Autres objets en argile
L'argile
CONCLUSION
BIBLIOGRAPHIE


PRESENTATION

Une des choses appréciées par les enfants est de jouer avec la boue, matériau dont je vais parler dans la première partie de cet article. L'argile est un matériau très répandu, particulièrement dans les terrains alluviaux. Ce matériau était très abondant dans l'ancienne Mésopotamie, qui, comme son nom le suggère, était une région située entre deux rivières. Ce matériau a été utilisé par les anciens habitants de ce pays comme support d'écriture. Cet article explique comment créer ses propres tablettes d'argile et comment les graver à la façon des peuples anciens de Mésopotamie. C'est une belle expérience qui va vous permettre littéralement de toucher avec la main une technique d'écriture utilisée il y a 5000 ans.


TABLETTES EN ARGILE

Les Sumériens vivaient en Mésopotamie, un pays traversé par deux rivières et donc riche marais et en dépôts argileux. Pour écrire, ils ont trouvé pratique d'utiliser des tablettes d'argile. Au début, les Sumériens représentaient un objet par une image lui ressemblant (pictogrammes). Ils utilisaient aussi des symboles pour indiquer des produits de l'agriculture ou des animaux domestiques de la ferme. Un mouton par exemple était représenté par une croix à l'intérieur d'un cercle (idéogramme). Si il était relativement aisé de représenter des produits ou objets agricoles par un dessin ou par un symbole conventionnel, il était plus difficile d'écrire le nom d'une personne. Pour résoudre ce problème, quelqu'un eut l'idée d'utiliser des mots courts, à une ou deux syllabes, et de les réunir de la même façon que nous le faisons actuellement avec les rébus. Vers 3000 Av. J.-C. d'autres signes ont été introduits non pas pour signifier un objet, mais plutôt pour son nom (phonogramme). Par exemple, en sumérien, la tête se disait "lu" et la bouche "ka". En lisant ces deux phonogrammes l'un après l'autre, il est possible d'obtenir le nom moderne "Lucas". Avec cette innovation importante, il a été possible d'écrire le nom de personnes impliquées dans une transaction, et pas seulement le nom des denrées vendues ou échangées par exemple. Les gens pouvaient aussi écrire des mots abstraits. Plusieurs siècles se sont écoulés avant que quelqu'un ait l'idée d'utiliser l'écriture cunéiforme dans d'autres domaines que ceux pour lesquels elle était prévue. Une des plus anciennes inscriptions funéraire sumérienne est datée entre 2700 et 2600 Av. J.-C. et indique le nom et le titre du défunt. En 2400 Av. J.-C. un souverain sumérien décrit ses propres exploits dans un long texte. En 2000 Av. J.-C., l'écriture était utilisée dans les textes juridiques, en littérature, dans des ouvrages scolaires, etc. L'écriture sumérienne était donc un système mixte qui utilisait des symboles conventionnels, certains désignant des objets, d'autres représentant des sons.


L'écriture cunéiforme

Le terme d'écriture cunéiforme vient de la forme en coin des signes dont elle est composée, en latin: cuneus. Au début, l'écriture cunéiforme n'était cependant pas du tout composée de formes en coin. Sur les tablettes d'argile, les scribes gravaient la forme des objets et des signes numériques. Malheureusement, quand les scribes gravaient avec un objet pointu, des écailles se formaient et l'argile se fragmentait. Ils devaient alors continuellement nettoyer les tablettes. Pour éviter cet inconvénient, ils commencèrent à imprimer des marques rectilignes à l'aide d'un stylet. Les dessins étaient en conséquence modifiés. Les courbes ont été remplacées par des traits droits et les figures ont perdu de leur réalisme. Au cours des siècles, les pictogrammes utilisés par les mésopotamiens ont subi peu à peu un processus de schématisation. A la fin, les figures n'étaient plus reconnaissables. Elles devinrent des symboles abstraits. Leur signification n'était plus liée à l'image originale qui n'était plus possible de reconnaître (figure 2). Comme je l'ai dit, cette écriture qui avait été créée pour des usages administratifs, a été enrichie de symboles phonétiques permettant d'écrire des mots qu'il était impossible de représenter par une image, comme les patronymes ou des concepts abstraits. Cette écriture a été enrichie de figures décrivant des objets naturels, des actions, etc. L'écriture était mixte, c'est-à-dire qu'elle contenait des pictogrammes et phonogrammes, aussi bien que des signes numériques.

 


Matériel

- un pain d'argile:
- une feuille de plastique pour protéger la table;
- un rouleau à pâtisserie en bois ou en plastique ou un tube suffisamment gros;
- un stylet en bois, à fabriquer soi-même;
- des modèles d'écriture cunéiforme.


   Comment préparer les tablettes

 

Figure 3 - Coupez une tranche dans un pain d'argile.

Figure 4 - Pétrissez l'argile.

Figure 5 - Étalez l'argile avec un rouleau
jusqu'à une épaisseur de 6 à 8 mm.

 

J'imagine que l'expérience est conduite dans une école. Le professeur doit distribuer à chaque élève de l'argile et un plastique de protection. L'argile peut être distribuée prête à l'emploi, mais comme les enfants aiment jouer avec la boue, l'enseignant peut leur permettre de pétrir l'argile comme si ils préparaient du pain pour obtenir finalement une sorte de pâte à tarte. Ensuite en utilisant le rouleau, les enfants doivent obtenir une tablette plus ou moins rectangulaire de 6 mm d'épaisseur (figure 5), en évitant de la fragmenter. Chaque élève peut écrire son nom en dessous de la tablette.


Comment fabriquer et utiliser le stylet

Le stylet peut être fabriqué à partir d'un bâton de section circulaire (figure 6). Il faut donner une forme en "V" à l'extrémité du bâton, avec un angle de 60 à 90°.

Figure 6 - Stylet pour graver les signes cunéi-
formes. Remarquez la forme de son extrémité.

Figure 7 - Pour faire un coin, tenez le stylet presque
parallèle à la tablette et appuyez doucement.

Figure 8 - En gardant l'extrémité dans la même
position, soulevez le stylet comme montré sur la
figure. Vous pouvez voir le résultat en bas à
droite de la photo.


Comment écrire sur une tablette

Il faut écrire sur les tablettes quand elles sont fraîches. Un jour après les avoir préparées, les tablettes auront séché, et il sera impossible d'écrire dessus. Comme vous pouvez le remarquer, les signes ont souvent la forme de coins ou de clous avec une tête et une tige. Vous pouvez copier à partir des figures 1 et 2 quelques mots datant de la période entre 2400 et 700 Av. J.-C. Vous pouvez également consulter un des sites Internet indiqué dans la bibliographie.

Pour graver un coin, il faut faire deux mouvements. Au début, gardez le stylet presque parallèle à la tablette et appuyez doucement (figure 7), ensuite levez l'arrière du stylet comme indiqué sur la figure 8. Le résultat est visible en bas à droite de la photo.


Comment conserver les tablettes

De nombreuses tablettes étaient simplement séchées au soleil, d'autre étaient cuites au four avant d'être archivées. Parfois, pour des raisons accidentelles ou pendant des guerres, les archives prirent feu et les tablettes furent cuites. De cette façon, l'argile a été transformée en céramique, un matériau inaltérable à l'eau. Pour nous, ces incendies ont été providentiels, car c'est grâce à eux que tant de tablettes sont arrivées jusqu'à nous pratiquement intactes plusieurs milliers d'années après avoir été écrites. Les tablettes séchées au soleil ont rarement résisté jusqu'à notre époque. Vous pouvez également vous contenter d'un simple séchage au soleil. Cependant, vous pouvez également les cuire si vous le désirez.

Avant la cuisson, les tablettes doivent être parfaitement sèches pour éviter que de l'humidité s'évapore et ne fasse exploser l'argile pendant la cuisson à haute température. La température de cuisson devrait être au minimum de 800 °C. Vous pouvez obtenir cette température à l'endroit le plus chaud dans les braises d'un feu de bois. Avant de placer les tablettes dans la braise, laissez les au bord du foyer afin qu'elles se réchauffent doucement et qu'elles perdent leur humidité résiduelle. Il faut laisser les tablettes dans la braise au moins un quart d'heure, après quoi vous pouvez les retirer des braises à l'aide d'une pince à feu. Les tablettes seront lumineuses et vous aurez l'impression d'avoir effectué quelque chose de magique. Déposez les sur la cendre et laissez les refroidir. Si la cuisson a été effectuée correctement, la couleur sera rouge brique, dans le cas contraire, des tâches grises apparaîtront aux endroits où la cuisson a été insuffisante.


Autres objets en argile

L'argile mouillée étant un matériau plastique, il est possible de fabriquer de nombreux autres objets et pas seulement des tablettes. Par exemple, vous pouvez faire des petites poupées, des anges, des santons pour la crèche, des soldats miniature, des animaux, des lampes à huile anciennes, des médaillons, des dînettes pour les poupées, etc. De la même façon que vous avez fait cuire les tablettes, vous pouvez faire cuire ces objets que vous avez préparés. Quand elle est cuite, l'argile se transforme en terracotta, une céramique dure. Ce matériau est résistant à l'eau, aux stress mécaniques, mais reste fragile.


L'argile

FORMATION DES DÉPÔTS SÉDIMENTAIRES
L'argile est un produit de l'érosion de la croûte terrestre. En hiver, l'eau qui s'écoule dans les fissures des roches gèle. En gelant, la glace se dilate et fragmente les roches. Beaucoup de ces fragments sont alors transportés par des torrents ou par les forts courants des rivières jusqu'aux vallées. Pendant ce trajet, les roches continuent à se fragmenter en particules de plus en plus petites. Dans les plaines, la pente du lit du cours d'eau diminue, ce qui réduit d'autant le courant. Les plus gros fragments se déposent les premiers et les particules les plus fines se déposent lentement. Quand le cours d'eau arrive dans la plaine, il dépose principalement des sables, des sables fins et limons, et de l'argile. Quand il arrive à la mer, ce sont principalement les limons et l'argile qui se déposent. Dans les plaines, particulièrement sur les bords des rivières, il est possible de trouver des dépôts d'argile, de sables et de limons. Au fond des mers, on peut trouver d'importants dépôts de sables, de limons et d'argiles. Dans ces dépôts, les fines particules sont les plus éloignées de l'embouchure des rivières, puisqu'elles sont plus facilement transportées que les grains de sables par exemple. Comme vous le savez peut-être, la croûte terrestre n'est pas immobile. Elle est continuellement en mouvement. Nous ne remarquons pas ces mouvements car ils sont trop lents, à l'échelle des millions d'années. La collision des plaques continentales comprime les plaques océaniques qui peuvent être transportées à des milliers de mètres d'altitude. L'Italie est un exemple de ce processus, car elle a émergé de l'eau il y a environ 170 millions d'années. Elle continue encore à se déplacer. On peut donc comprendre que l'on trouve des dépôts argileux dans les roches anciennes des formations géologiques, dans des vallées, mais également dans les reliefs montagneux qui se sont formés par le plissement et le chevauchement des croûtes océaniques et continentales.

BOUE ET ARGILE
Au cours d'une excursion sur le terrain après la pluie, il est facile de salir ses chaussures avec la boue. La boue est un matériau hétérogène constitué d'argiles, de limons, et d'une petite quantité de sables fins. On y trouve parfois des sables plus grossiers et des graviers. Tous ces composants proviennent de l'érosion des roches et se différencient particulièrement par leur taille. Les argiles sont constituées de particules plus petites que 0.002 mm. La taille des particules des limons est inférieure à celle des sables fines et supérieure à celle des argiles. Pour être plus précis, entre quelques micromètres et quelques dixièmes de millimètres. Pour être adaptée à la gravure, les argiles ne doivent pas contenir de particules sableuses ni de graviers, ce qui diminuerait ses propriétés. L'argile humide est un matériau plastique, déformable et compact. Si elle contient des particules sableuses, elle se brisera facilement. Un sable grossier ou des graviers empêcheraient de graver des lignes avec le stylet. Le meilleur matériau pour graver des tablettes cunéiformes est donc de l'argile non sableuse et non graveleuse. Du fait de la prévalence de la composante fine dans les matériaux utilisés pour graver, on ne parle pas de tablettes de boue, mais de tablettes d'argile. La quantité d'eau présente dans l'argile détermine ses propriétés mécaniques. L'argile sèche est dure et compacte. En absorbant de l'eau, l'argile devient de plus en plus malléable, elle ne colle pas au doigt et il est ainsi possible de la travailler avec les mains. C'est cette consistance qui aide les sculpteurs. Si vous mettez encore plus d'eau dans l'argile, elle collera de plus en plus aux mains et deviendra fluide. Quand il pleut, l'argile peut absorber l'eau de pluie jusqu'à se dissoudre complètement. Sur les versants abruptes, ceci peut causer des glissements de terrain menaçant les vallées. Pour faire des tablettes, vous devez vous procurer de l'argile utilisée par les sculpteurs. Les agriculteurs savent combien il est difficile de travailler des terres argileuses. Ils essaient d'améliorer ses propriétés en ajoutant du sable, des graviers. de la tourbe ou du fumier. Ils ne travaillent jamais la terre immédiatement après les pluies, mais ils attendent que l'humidité se déplace en profondeur et que la terre soit ainsi plus friable.

OU OBTENIR DE L'ARGILE
Pour préparer des tablettes cunéiformes, vous pouvez utiliser de l'argile collectée près d'une rivière, mais vous devez vérifier qu'elle soit de bonne qualité. Comme je l'ai dit, il est possible de trouver de l'argile de bonne qualité dans des zones de dépôt vieilles de plusieurs millions d'années. Cependant, si vous préférez ne pas trop salir vos chaussures, et si vous voulez être certain d'obtenir un matériau fin et homogène, allez chez un fournisseur d'articles pour les loisirs créatifs ou pour les arts plastiques, et achetez un pain d'argile pour la sculpture. C'est bon marché, mais vérifiez que le degré d'humidité est suffisant. Finalement, gardez à l'esprit que l'argile a joué un grand rôle tout au long de l'histoire de l'humanité. Dans certaines traditions religieuses, le premier homme a été créé à partir d'argile. Ce matériau a été utilisé pour fabriquer des amphores et des pots, pour produire des briques pour les habitations, les bâtiments, les églises et il a été utilisé pour écrire. L'argile a été la première céramique utilisée par l'homme. Actuellement, les céramiques ont une grande importance, même dans les technologies de pointe comme la médecine (prothèses), l'électronique (isolants, semi-conducteurs, super- et supraconducteurs), mécanique (composants soumis à usure ou à d'hautes températures), industrie militaire et aérospatiale (tuiles réfractaires couvrant les navettes spatiales).


CONCLUSION

L'argile est un matériau fantastique. On peut l'utiliser pour fabriquer des tablettes cunéiformes, mais aussi une multitude d'autres objets comme de petites sculptures, des plats pour les dînettes, des lampes à huiles comme celles utilisées par les anciens. Amusez vous à fabriquer des objets en argile. Si possible, peignez les avec des couleurs terracotta. et cuisez les au feu. Vous obtiendrez de meilleurs résultats en les cuisant dans un four adapté à ce genre de cuissons. Pour cela, vous pouvez vous adresser à un magasin spécialisé ou à une association qui pourra vous aider dans la coloration et la cuisson des objets.


BIBLIOGRAPHIE

1 - http://www.ancientscripts.com/sumerian.html  Cuneiform symbols
2 - http://www.asor.org/outreach/Teachers/DigDeeper/Digging_Deeper1.htm  Archaeology Activities for Kids

Mots clé Internet : tablettes en argile, écriture cunéiforme.
clay tablets, cuneiform writing.

 

 

Envoyez votre opinion sur cet article


A la table de matière de FSG  Au début de l'article  Télécharger l'article